facebook Twitter Pinterest

SPO met en garde contre les risques de surdose d'alcool et de drogue à la rentrée scolaire des étudiants dans les établissements postsecondaires.

 

26 août 2016

Santé publique Ottawa (SPO), en partenariat avec le groupe de travail sur la prévention des surdoses, rappelle aux étudiants des collèges et des universités qu’ils doivent connaître les méfaits susceptibles d’être associés à la drogue et à l’alcool, notamment à la surdose, durant les activités d’accueil et de la semaine d’orientation. Si l’alcool consommé avec modération peut être un élément agréable de toutes célébrations, il est important de rappeler aux étudiants qu’ils doivent connaître leurs limites et les respecter.

L’abus d’alcool ou de drogue peut provoquer des blessures, une violence accrue, ainsi qu’une intoxication à l’alcool ou une surdose dangereuse. À Ottawa, le nombre de cas d’agressions sexuelles signalées augmente pendant les activités de la semaine d’orientation universitaire.

Il est possible d’éviter les surdoses de drogue et d’alcool. Le moyen le plus efficace d’y parvenir consiste à ne pas consommer de substances illégales. Les drogues vendues dans la rue ne sont pas réglementées. Ainsi, les consommateurs ignorent leur composition et leur degré de pureté, sans oublier que les problèmes de contamination peuvent accroître les risques d’effets indésirables ou de surdose potentielle.

Par ailleurs, les médicaments sur ordonnance peuvent être tout aussi nocifs que les drogues illégales vendues dans la rue lorsqu’on en abuse ou qu’on les prend sans la prescription d’un médecin. L’absorption de ces médicaments avec de l’alcool ou d’autres médicaments risque d’avoir des conséquences graves, voire mortelles.

Pour diminuer les risques de surdose de drogue ou d’alcool et d’autres méfaits associés :

  • Ne mélangez pas les substances (alcool, drogues).
  • Hydratez-vous en buvant beaucoup d’eau et prenez fréquemment des pauses.
  • N’acceptez pas de boisson (ni même de l’eau) d’un étranger.
  • Entourez-vous de personnes en qui vous avez-confiance et restez ensemble.
  • Évitez les jeux de consommation d’alcool ou optez pour des solutions non alcooliques, comme l’eau.
  • Si vous ne vous sentez pas en sécurité ou si vous ne vous sentez pas bien, demandez immédiatement l’aide de personnes que vous connaissez ou du personnel de sécurité.
  • Prévoyez une façon sécuritaire de rentrer chez vous. Ne prenez pas le volant si vous avez pris de l’alcool, et ne prenez pas non plus votre vélo.
  • Si vous rentrez à pied, assurez-vous d’être visible pour les automobilistes. Marcher ou rouler à vélo tout en étant intoxiqué accroît le risque de collision et de blessures pour vous et les autres.

Composez le 9-1-1 si quelqu’un présente des signes de surdose :

  • Respiration lente et superficielle, difficulté à respirer, lèvres bleutées;
  • Altération du niveau de conscience (p. ex. confusion mentale);
  • Incapacité à marcher ou perte d’équilibre;
  • Changements de personnalité ou hallucinations;
  • Vomissements;
  • Convulsions.

Le groupe de travail sur la prévention des surdoses réunit des intervenants locaux et régionaux, dont Santé publique Ottawa, le Service de police d’Ottawa, Service paramédic d’Ottawa, l’Hôpital d’Ottawa, l’Hôpital Montfort, le Royal Ottawa, le Bureau du coroner régional principal de la région de l’Est de l’Ontario et l’Association des pharmaciens d’Ottawa-Carleton, afin de favoriser la communication et la collaboration pour réduire le nombre de surdoses attribuables à l’alcool ou à la drogue à Ottawa.

facebook Twitter Pinterest

Protégez-vous ainsi que votre partenaire contre les ITS. Faites-vous tester   
   |